C’est parti, vous êtes motivé à reprendre votre blog pour accélérer la croissance de votre site internet. Vous avez lu à gauche et à droite que créer du contenu permettait de générer du trafic ! C’est vrai. Motivé comme jamais vous ne l’avez été, vous décidez de rédiger un article par jour pendant plus d’un mois.

30 jours sont passés…Satisfait de votre performance, vous décidez de vous reposer pendant quelques semaines. Bon élève, vous savez que le référencement prend un peu temps, qu’il y a une période de propagation nécessaire. Autant faire une pause. Vous revenez sur votre site deux mois plus tard et  vous jetez un œil à votre compte analytics en salivant d’avance sur le trafic gagné…et là, c’est la grosse déception qui vous attend. Votre trafic n’a pas bougé !

Malheureusement, rédiger du contenu de qualité ne suffit pas pour obtenir un bon référencement. Il faut déjà l’optimiser même si nous savons désormais que l’optimisation on-page n’est pas une source de miracle. Alors quoi ? Alors, il faut faire/obtenir des liens externes, du backlink en anglais.

Définition du Netlinking : obtenir des backlinks pour améliorer son SEO

Un backlink est un lien qui se trouve trouve sur une page d’un site A et qui pointe vers un site B. C’est ce qu’on appelle un lien externe. Un lien interne quant à lui définit un lien se trouvant sur une page d’un site A qui pointe sur une autre page du même site internet.

Dans une stratégie de netlinking, un référenceur/webmasteur va chercher à obtenir un maximum de liens pointant vers son site. Un “maximum de liens”, c’est vite dit. En réalité, on devrait – en tant que propriétaire de site internet – cherchez des liens pertinents d’un point de vue thématique et de qualité, c’est à dire provenant de site d’autorité + une ancre non sur-optimisée + un environnement textuel fiable, etc.

Plus le lien est de qualité, plus il va transmettre du jus, de l’autorité. Si vous obtenez un lien depuis un site comme lemonde.fr, journal national français, vous pouvez vous attendre à recevoir un coup de jus bienvenu.

L’exemple du site lemonde.fr (ou toute autre site de presse) est intéressant : Même si c’est un site généraliste donc pas forcément lié à votre thématique, l’autorité du site fait que tout lien est bon à prendre. Cela permet de préciser d’emblée un concept fondamental en SEO : C’est souvent une question de nuance et de bon sens.

Si vous avez déjà arpenté quelques sites ou blogs traitant de référencement, vous êtes sans doute déjà tombé sur les mots “pénalités”, “sanction”, “Penguin”, etc. En effet, on ne peut pas dire que Google porte le métier de SEO dans son coeur et certaines méthodes ou techniques peuvent pénaliser votre site.

Mais il ne faut pas non plus être trop extrême. Un lien provenant d’un site généraliste ou d’une thématique pas trop lointaine ne posera pas de problème. Plus que la thématique du site, c’est la thématique de la page qui importe. Si un site de vendeurs de bières réalise une étude sur la consommation de bières dans les banques, ce serait tout à fait légitime que des sites de finance citent cet article et fassent donc un lien externe vers le site du vendeur de bières. Pourquoi et comment Google pourrait sanctionner cela ?

Jamais Google, et ce dans n’importe quelle dimension parallèle, ne pourra sanctionner un lien qui fait sens. D’ailleurs Google doit se montrer prudent. Si le moteur était trop sévère, ce serait la porte ouverte au negative SEO. Pour déclasser un concurrent, il suffirait de lui faire une cinquantaine de liens depuis des sites de faible qualité et l’affaire serait réglée. Dans les faits, ce n’est pas évident. Le sujet est d’ailleurs assez tendancieux. A l’époque, Matt Cutts parlait du Negative SEO comme d’un fantasme plus qu’une réalité.

Cette digression terminée, revenons en sujet. Pour obtenir du trafic organique, vos pages doivent obtenir des liens. Ce n’est pas un site que l’on référence mais bien des pages : Une page peut être très bien référencée pour une expression quand une autre pointe en 10ème page pour son mot-clé…Dans un monde parfait, chacune des pages de votre site recevrait une quantité de liens satisfaisante. Dans les faits, ce ne sera probablement pas le cas.

Heureusement, avec le temps, votre site internet va acquérir une autorité aux yeux des moteurs de recherche. Vos nouvelles pages s’indexeront très rapidement et seront même assez bien classés (si la concurrence le permet). Patience donc !

Pour résumer, un backlink c’est :

– Un lien externe qui provient d’un site internet

– Le backlink parfait, c’est : un lien qui provient d’un site avec la même thématique + ce site est un site d’autorité (aux yeux de Google) + le lien se trouve dans un bon environnement (du texte bien rédigé et en quantité) + l’ancre du lien est optimisée pas trop (pour éviter toute pénalité).

Après, un bon backlink, pas forcément parfait, c’est un backlink qui respecte ces critères à différents degrés. On ne refusera pas un lien depuis une page du site lefigaro.fr même si c’est un site généraliste, même si la page n’est pas thématique, même si la page comporte 150 mots à peine. Pour la simple et bonne raison que lefigaro.fr est un site d’autorité et en SEO, on aime ça.

Pourquoi le backlink est un élément central dans une stratégie SEO de netlinking

Pour comprendre l’importance du backlink, il faut comprendre ce qu’il représente. L’objectif d’un moteur de recherche n’est pas d’enrichir les webmasters. L’objectif premier, c’est de satisfaire les besoins des utilisateurs, c’est à dire des internautes. Quand vous cherchez un restaurant à Paris sur Google, vous exprimez un besoin et vous attendez que Google (ou Bing ou Yahoo) y réponde.

Et c’est là précisément la seule et unique raison d’être d’un moteur de recherche qui est en fait un moteur de réponse. Le moteur doit vous adresser une réponse mais surtout une réponse satisfaisante. Pour être le plus efficient possible, un moteur de recherche utilise un ensemble de critères pour décider quelles sont les pages qu’il va proposer aux internautes en fonction de telle ou telle requête. Parmi ces critères, vous l’aurez compris, il donne une place de choix aux backlinks.

Et c’est logique ! Un webmaster proposera la plupart du temps des sites qualité à ses internautes. Si vous rédigez un billet sur un sujet quelconque, vous proposerez toujours des ressources de qualité à vos internautes. Les pages vers lesquelles vous ferez des liens seront toujours – en principe – des pages de qualité qui apportent de l’information. Google s’appuie sur cette logique et part donc du principe suivant : Si l’un de vos page obtient un lien, cela signifie qu’elle est intéressante/pertinente.

Prenez un site d’autorité comme un site d’Université : Pensez-vous qu’une université française va s’amuser à faire des liens vers des sites qui ont peu de crédibilité ou qui ne proposent pas de contenu utile ? C’est très peu probable. Et c’est pour cette raison que Google va valoriser tous les liens obtenus depuis des sites d’universités mais aussi de depuis des sites gouvernementaux ou des journaux en ligne.

De même, un site qui traite d’écologie et qui fait un lien vers un autre site d’écologie valide en quelque sorte le contenu du site B : C’est dire à Google, quelque part, que l’on peut faire confiance au site B. Cela revient à transmettre de l’autorité.

Bien-sûr, les moteurs de rehgcherche n’utilisent pas que les liens externes pour juger de la pertinence d’une requête mais ces derniers ont une grande importance dans le processus de sélection. A l’heure actuelle, Google ne sait pas encore très b

Un backlink no-follow ou do-follow : quelle différence ?

Un backlink no-follow est un lien qui n’est pas pris en compte comme google. Un lien en no-follow n’a donc, en théorie, aucun impact sur le référencement. La plupart des liens sont en do-follow (ils sont donc pris en considération par Google). En utilisant la balise nofollow, vous indiquez à Google qu’il ne doit pas prendre en considération le lien que vous avez fait.

Certains espaces sont traditionnellement en no-follow par défaut (sur wordpress par exemple) comme les commentaires sur les articles. Vous pouvez laisser un  commentaire avec un lien, le lien est cliquable mais il n’est pas pris en compte par Google et n’a donc aucun impact sur le référencement. A noter que certains blogs possèdent des commentaires en do-follow.

Le no-follow est utilisé par les webmasters pour prévenir le spam et les liens artificiels. Une majorité de forums utilise aussi le nofollow afin de prévenir là aussi le spam.

Si vous cherchez à améliorer votre SEO grâce à votre netlinking, vous avez besoin de liens en dofollow. Pour savoir si les liens sont en dofollow ou en no-follow, vous pouvez faire clique droit sur une page + afficher le code source.

 

Résultat de recherche d'images pour "lien dofollow"
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Sur ce lien, vous constatez qu’il n’y a pas de balise no-follow contrairement à celui-ci :

Résultat de recherche d'images pour "link no follow"
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Contrairement à celui-ci où vous pouvez voir la présence de la balise rel=”nofollow” qui indique à Google de ne pas suivre ce lien.

Si vous êtes allergique au html, vous pouvez utiliser une extension chrome ou firefox qui va surligner les liens en dofollow et en nofollow.

Je conseille la Mozbar qui a plein de fonctionnalités intéressantes : https://chrome.google.com/webstore/detail/mozbar/eakacpaijcpapndcfffdgphdiccmpknp

L’ancre : la clé de voûte du backlink

L’ancre n’est autre que le texte cliquable sur un lien. C’est un facteur qui permet d’optimiser la puissance du lien : Les mots-clés présents dans l’ancre vont donner une indication à google qu’il faut référencer la page en priorité sur ce mot-clé. Il y a différents degrés d’optimisation.

Admettons qu’une page d’un site explique comment construire un abri de jardin. Le mot-clé générique serait “abri jardin” ou “abri de jardin”, on appelle ça une ancre sur-optimisée.

Une ancre optimisée serait quelque chose comme “construire un abri de jardin”. Une ancre toujours optimisée mais plus naturelle serait “découvrez comment construire un abri de jardin facilement”. Plus, il y a de mots “parasites”, plus on dilue. C’est un peu paradoxal parce que d’un autre coté, on dilue le positionnement pour “abri de jardin” mais d’un autre côté, on favorise la longue-traîne “comment construire un abri de jardin”, c’est donc une question de sensibilité…

Mais si vous suivez bien, quelque chose devrait vous interpeller. En fait, quand vous recevez un lien, en principe, ce n’est pas vous qui le faites mais un autre webmaster. Et généralement, les liens sont rarement sur-optimisés.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Dans cet encadré tiré du site lemonde.fr, vous pouvez voir que le texte cliquable est une phrase entière. En tant que webmaster, vous pensez au confort de l’internaute et c’est plus intéressant pour un internaute de savoir exactement ce qu’il va trouver sur un lien, c’est pour ça qu’on a tendance à être le plus précis sur l’ancre.

Mais du point de vue de celui qui reçoit le backlink, l’idéal serait d’avoir un lien qui comporte uniquement l’expression pour laquelle il aimerait voir sa page positionnée. Si je veux ranker sur “collier pour chat”, j’aimerais, dans l’idéal, que toutes les ancres soient composées uniquement des termes “collier pour chat”.

Sauf que Google n’apprécie pas du tout cela et qu’il pourrait sanctionner votre site dans le pire des cas. Pourquoi ? Parce que si un grand pourcentage d’ancres est sur-optimisé cela laisse entendre que vous avez créer des liens de manière artificiel (échange ou achat de liens, réseaux de sites, etc. comme nous verrons un peu plus bas). Et ça, Google déteste.

C’est une question de dosage. Si vous achetez par exemple une dizaine de liens, vous pouvez cherchez à “sur-optimiser”  1 ou 2 liens maximums…et encore autant jouer la carte de la prudence et plutôt chercher une longue-traîne du type “trouver les meilleurs colliers pour chat”. Depuis la maj de Penguin, Google fait la chasse aux ancres sur-optimisées. Si vous voyez un site qui fait des liens sur-optimisés à outrance, prenez garde, ce n’est peut-être pas le meilleur spot pour obtenir un backlink.

Débuter son netlinking et créer ses premiers backlinks

Disclaimer : Ne pas défoncer son site avec des mauvais liens

C’est un risque avec lequel vous pouvez ne pas composer. Si vous choisissez des sites douteux ou utiliser certaines stratégies de netliking risquées comme les PBN, vous vous exposez à des risques vis à vis de Google. De manière générale, votre profil de liens doit paraître le plus naturel possible : avec différents types de site (annuaires, CP, web profile, blog, forum), différentes ancres (évitez d’avoir un trop gros pourcentage d’ancres sur-optimisées).

Il faut simuler un profil le plus naturel possible. Soyez raisonnable : Ne créez pas 50 liens par semaine vers un site qui vient d’être créée. Ne faites pas que des liens annuaires, évitez d’avoir des ancres identiques…En bref, éloignez-vous des stratégies qui créeront un netlinking suspect aux yeux de Google.

Créer des liens pour renforcer son netlinking

Rentrons dans le vif du sujet. Il est possible sur internet de “faire” du lien, c’est à dire qu’il y a des espaces où l’on peut déposer, soumettre son site pour obtenir des liens. Forcément, les backlinks obtenus ne transmettront pas beaucoup de jus (encore que) mais l’avantage, c’est qu’on peut en faire autant qu’on le souhaite (cela ne veut pas dire qu’il faut en abuser).

Les annuaires :

Les annuaires sont des sites qui répertorient d’autres sites internet. On peut différencier les annuaires généralistes – qui acceptent des sites de toute sorte – et les annuaires thématiques qui répertorient le site sur une thématique donnée. De préférence, vous opterez pour des annuaires thématiques. Ce n’est pas du netlinking de grande facture, ça peut vous apporter un plus, ça permet de pousser votre homepage – la plupart des annuaires ne proposent pas des liens en page profonde. Mais, il ne faut pas vous attendre à des miracles si vous ciblez des mots-très concurrentiels.

Disons que vous pouvez être moins un peu regardant sur la qualité de l’annuaire si ce dernier est dans votre thématique.

Quelques critères à regarder pour les annuaires :

L’ancienneté : Plus un annuaire est ancien, plus c’est une bonne chose.

Le nombre de mots requis : Plus le nombre de mots minimum pour la description, mieux c’est. Disons que ça fera toujours moins artificiel aux yeux de Google et ça donnera plus de possibilité à l’annuaire de se référencer.

La demande ou non d’un lien retour : Google n’apprécie pas les échanges de liens trop évidents et artificiels. Si un annuaire demande des liens retour obligatoires, évitez-le.

Les annuaires SEO-Approved : Si vous souhaitez ne prendre aucun risque, vous pouvez demander à Google quels sont les meilleurs annuaires web en effectuant simplement une recherche de type “annuaire web” “annuaire site web”, etc. Ce type de requêtes identifiera des sites bien positionnés et donc pas trop détestés par Google. 🙂

Les meilleurs annuaires :

  • Ils sont assez rare malheureusement mais les meilleurs annuaires sont selon moi les sites qui possèdent une partie contenu très développée. En plus de cette partie contenu, ils proposent un annuaire. C’est à mon sens la meilleure option parce que ce site va pouvoir générer un trafic ciblé et donc de vrais internautes (autre que des concurrents SEO) vont visiter le site. Si c’est un thématique, c’est bien évidemment un avantage.
  • Les annuaires régionaux/locaux sont aussi très intéressants. Si vous avez une entreprise localisée à Toulouse, inscrire votre site dans un annuaire locale qui répertorie uniquement les entreprises de la région toulousaine enverra un signal fort et pertinent à Google. Si possible, privilégiez ce type d’annuaires dans un première temps.

Malheureusement, ces annuaires sont encore trop rares.

Des annuaires payants ou gratuits ?

Des webmasters proposent des listings payants, d’autres des listings gratuits. Il n’y a pas de règle d’or. Quand on achète un lien, c’est qu’on attend quelque chose en retour. Si on achète un lien 5 euros, il faut s’attendre à du jus qui vaut 5 euros. Donc tout dépend de l’annuaire et des conditions qui entourent l’inscription : Si l’annuaire dispose d’un trafic conséquent ou qu’il propose un listing sur des pages stratégiques, l’inscription payante fait totalement sens. Le prix dépend donc de ses facteurs : Plus il est susceptible d’envoyer un trafic qualifié, plus il est intéressant.

Voici quelques annuaires où vous pouvez inscrire votre site :

– http://www.webrankinfo.com

– http://www.annubel.com

– http://www.el-annuaire.com

– http://www.colonelreyel.fr

– http://www.francesurf.net

Meilleurs sites Internet et Multimédia

Les communiqués de presse :

Les communiqués de presse sont des sites d’actualité où les webmasters ont la possibilité de publier un article. Dans cet article, vous avez la possibilité de placer un lien vers votre site. Les sites de CP destinés au SEO proposent généralement des articles orientés actualité ou des articles informatifs.

Le communiqué  de presse a trois gros avantages :

1) Il permet de pointer vers une page profonde de son site. Vous pouvez par exemple mettre en avant une page produit ou une page service.

2) Vous pouvez choisir votre ancre. Certains sites de CP n’acceptent pas les ancres sur-optimisées mais dans tous les cas, vous pouvez insérer vos mots-clés ou une expression de type longue-traîne.

3) Vous avez la main sur l’environnement textuel. Pour enjoliver votre lien et l’optimiser au maximum, vous pouvez rédiger un texte informatif, complet et bien thématisé. Plus votre article est qualitatif, plus ce dernier aura de chance se positionner sur les moteurs et donc de vous apporter du trafic ciblé via votre lien. De manière générale, les CP demandent un certain nombre de mots minimum (aux alentours des 500 mots).

Vous l’aurez compris, les sites de communiqué de presse sont bien plus  intéressants que les annuaires en matière de netlinking. Le backlink peut être davantage optimisé. C’est pour cette raison que la plupart des bons CP sont payants.

Voici une petite liste :

  • lesnewsdunet.com
  • Annonseo.fr
  • categorynet.com
  • powerpress.fr
  • businessportal24.com/fr
  • repandre.com

Obtenir des backlinks sur les forums

Les forums de discussion sont des espaces où les internautes peuvent échanger. Selon les sujets et les demandes, des liens peuvent être placés pour répondre au besoin des membres. Par exemple, sur un forum de bricolage, quelqu’un cherche une méthode pour fabriquer une table, un autre membre va généralement lui proposer un lien vers un article ou une vidéo. A noter que les liens forum ne sont pas d’une très grande qualité non plus, mais ça permet de varier son profil et de le rendre pour ainsi dire plus naturel.

C’est donc une occasion pour vous de placer vos liens. Malheureusement, pas tous les forums sont en dofollow. La principale raison, c’est pour éviter une invasion de spammeurs. Vous verrez d’ailleurs que les forums en dofollow non-modérés sont littéralement spammés jusqu’à la moelle.

Pour trouver des forums dans votre thématique taper votre mot-clé sur google + “forum”. Une fois que vous y êtes regardez si les liens sont en dofollow ou nofollow grâce aux méthodes énumérées ci-dessus. Sur les forums, il est possible de placer des liens en signature, ils peuvent être en dofollow. C’est aussi une option à considérer.

La meilleure technique consiste sans doute à placer son lien dans un environnement textuel de qualité : Si vous répondre à une demande d’un autre membre en plaçant votre lien, faites-en sorte de répondre avec un message constructif et assez long. Cela ne pourra que donner du poids à votre lien.

Une chose à prendre en compte c’est la modération. Certains forums sont gérés par une modération très sévère qui vont notamment vous demander plusieurs messages avant de pouvoir poster un lien ou qui supprimeront sans hésiter vos liens qui s’apparentent à de la publicité. Soyez subtil !

Quelques conseils pour esquiver la modération et placer ses liens en toute tranquillité :

– Remplissez votre profil avec soin : Choisissez un pseudo raisonnable, mettez une image de profil et mettez une signature (sans aucun lien pour pas être flag).

– Postez une présentation (fictive ou non), souhaitez la bienvenue à d’autres membres. Postez quelques messages sur le forums sur une base d’un post/jour pendant une semaine.

– Après une dizaine de jours, vous pouvez poster un message comprenant un lien vers votre site. Le message doit être constructif et surtout, n’hésitez pas à insérer plusieurs liens qui pointent vers d’autres sites d’autorités.

– La page pointée vers votre lien se doit d’être de qualité. La modération sera forcément plus souple si votre lien apporte une réelle valeur ajoutée à la discussion.

Cela peut sembler un peu compliqué et long à mettre en place pour des backlinks avec peu de jus. Sauf que ces liens ont l’avantage de pouvoir drainer un trafic qualifié et ce sur le long-terme. Sur les forums, quand une question a déjà été posée, les utilisateurs link le topic originel…et si votre lien s’y trouve, il pourra être consulté sur le long-terme. Les liens forums, au-delà du référencement, peuvent être des liens intéressants pour générer du trafic. A ce titre, les forums en nofollow ont aussi de l’intérêt.

Les web profiles

Certaines plateformes web (comme les forums) permettent aux utilisateurs de créer des profils avec avec des liens.

Exemple avec le site très connu de tous les SEO : hellocoton.fr

Vous pouvez créer votre profil et placer un lien dofollow.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Les web profils sont disponibles sur de multiples plateformes. Ils permettent d’indexer plus rapidement et de pousser un peu mais il ne faut pas s’attendre à grand chose. Une trop grande prévalence de ce type de liens pourrait vous causer du tort. Prenez seulement l’habitude de mettre votre URL quand vous vous inscrivez quelque part, pas besoin d’y consacrer beaucoup de temps. Selon moi, leur principal intérêt, c’est de pouvoir contribuer à l’indexation de blogs 2.0 par exemple.

Dans l’idéal comme toujours, vous chercherez à obtenir des liens depuis des sites thématiques.

Les commentaires de blog en dofollow

Certains webmasters mettent leur espace commentaire en dofollow. Principalement pour encourager les gens à venir et commenter. Vous pouvez placer votre lien dans la barre URL et choisir votre nom qui sera votre ancre. Les espaces commentaires sont généralement modérés pour des raisons évidentes, donc à nouveau, essayez de vous montrer raisonnable. Vous pouvez en trouver facilement en analysant le profil de liens d’un blogeur dans cette thématique : Généralement, les blogeurs commentent les autres blogs. En observant leur netliking, vous pourrez trouver des spots. Si vous n’avez pas d’outils ou si vous ne savez pas comment utiliser des footprints, il faut y aller manuellement en checkant si les liens sont en nofollow ou dofollow.

Les commentaires en dofollow ne vous apporteront pas un jus massif mais ils ont le mérite d’être facile à obtenir. Google fait la différence entre un lien dans un article et un lien dans un espace commentaire. Les conseils pour optimiser au mieux sont les suivants :

– Choisissez des blogs dans votre thématique. Pour en trouver tapez votre mot-clé + “blog”

– Evitez les ancres sur-optimisées. Gardez-les pour des liens plus intéressants. Plus votre ancre sera sur-optimisée, plus la modération sera susceptible de supprimer votre commentaire.

– Apportez de la valeur ajoutée avec un message constructif. Votre commentaire aura plus de chance d’être approuvé.

Pour résumer, le lien commentaire n’est de loin pas la meilleure technique SEO. En revanche, il peut vous apporter deux choses très importantes :

1 ) Du trafic qualifié. Les lecteurs du blog voyant un commentaire pertinent et constructif seront plus à même de cliquer sur votre lien et ça c’est une excellente chose puisque ces lecteurs sont dans votre thématique et donc directement intéressés par votre contenu.

2 ) Cela permet de nouer une relation/un échange avec les bloggeurs et influencers de votre thématique. D’où l’importance de soigner vos commentaires. Qui sait, cette personne pourrait vouloir lire votre blog, y trouver de bonnes informations et faire un lien ensuite !

Rien que pour ces deux aspects, les commentaires en nofollow font aussi parfaitement sens.

Echange de liens et précaution

Il vous arrivera peut-être de considérer l’échange de liens. Un échange de liens, c’est tout simplement deux webmasters qui décident de faire des backlinks vers le site de l’autre.

Par exemple, vous vendez des huiles pour les cheveux. Vous contactez un salon de coiffure dans votre ville et vous leur proposez un échange de lien : Votre site fera un lien vers le site du coiffeur et leur fera un lien vers le vôtre. Vos deux sites sont dans la même thématique, tout le monde est content, c’est parfait.

Sauf qu’encore une fois, Google n’apprécie pas toujours la chose car c’est en quelque sorte une tentative d’abuser l’algo. Vous êtes supposé faire des liens quand le contenu est pertinent, pas pour établir des partenariats.

Pour réaliser des échanges de liens de qualité, voici quelques conseils :

– Les deux sites sont dans la même thématique : Pour que l’échange soit le plus logique et le plus naturel possible, les deux sites impliqués dans la relation se doivent d’être dans la même thématique. Comme dans l’exemple ci-dessus avec un site qui vend des soins pour les cheveux et un coiffeur.

– Naturellement, les sites impliqués sont des sites de qualité avec du contenu unique, un profil de liens raisonnable, etc. Si un site suspect vous contacte pour effectuer un échange de lien, vous avez sans doute meilleur temps de refuser.

– Soignez au maximum l’environnement dans lequel les liens se trouvent. Si possible, évitez de faire des pages partenaires où votre lien va se perdre au milieu d’une dizaine d’autres. C’est plus intéressant d’avoir son backlink dans une page riche en texte avec une ancre optimisée (pas forcément sur-optimisée !)

– Espacez l’échange dans le temps. Pour être le plus safe et naturel possible, espacez le linking entre les deux sites sur plusieurs semaines. Si A fait un lien vers B, attendez un mois ou deux pour que B fasse un lien vers A.

– Echange triangulaire ? Ce fut un temps à la mode…Avec A qui faisait un lien vers B et B qui faisait un lien vers C. A et C appartenaient au même propriétaire. Cette technique fait parfaitement sens si le propriétaire a bien masqué ses informations et pris ses précautions. Dans le cas contraire, Google sait reconnaître que A et C appartiennent à la même personne…

Si l’échange de liens est bien fait et que les sites web concernés sont de qualité, il n’y aucune raison de s’inquiéter outre-mesure.

Achat de lien

Après les échanges, il y a ce qu’on appelle l’achat de liens. Concrètement, vous repérez un site dans votre thématique qui vous intéresse et vous payez le propriétaire pour qu’il place un lien vers votre site sur l’une de ses pages. Généralement, c’est au sein d’un article que vous rédigez vous-même mais les modalités varient.

L’avantage de l’achat de lien, c’est qu’il y a très peu de chance que Google s’en aperçoive. Plus le site est bon en terme de qualité, plus le lien coûte cher. Mais le premier facteur reste le trafic. Jusqu’à maintenant, cet article n’a pas véritablement mentionné le trafic pour la simple et bonne raison que le jus de référencement et le trafic sont deux choses différentes. Un lien peut apporter énormément de trafic sans pour autant avoir une quelconque valeur en termes de référencement.

Par exemple, les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter sont en nofollow. Un article partagé sur ces plateformes n’apporte strictement rien en matière de référencement. En revanche, cela peut vous amener du trafic ciblé et parfois énormément de trafic.

Quand vous achetez un lien, c’est quelque chose que vous devez prendre en compte. Est-ce que le lien acheté va vous apporter du trafic (en principe qualifié si vous êtes dans la même thématique) ? La réponde décidera du prix.

Optimiser sa stratégie de netlinking : obtenir des backlinks naturels

Dans le point précédant, nous avons vu comment faire et créer ses premiers liens. Ce sont généralement des liens que nous pouvons créons nous-même sous certaines conditions. Faciles à créer, ils n’apportent pas forcément beaucoup de jus.

Les backlinks les plus intéressants et les plus puissants sont ceux qui proviennent des sites d’autorité. Pour faire simple, hormis l’achat de lien, la seule raison pour laquelle un site d’autorité fera un lien vers vous c’est pour la qualité de votre contenu.

Un contenu de qualité, quels avantages ?

Vous avez peut-être lu que cette phrase disant que le “Contenu est ROI”. C’est effectivement le cas et sans doute la meilleure des stratégies. Le contenu a meilleur le retour sur investissement parce qu’il permet 3 choses essentielles quand on possède un site internet :

– Se protéger de l’incertitude : Malheureusement, le positionnement dans les SERPs n’est pas toujours prédictible. Le ranking de votre site sur une expression dépend de votre SEO mais aussi de Google et surtout de votre concurrence. Un contenu qualitatif vous permet de travailler plusieurs mots-clés et expressions. Même si votre mot-clé prioritaire s’avère être inaccessible, vous aurez toujours la possibilité de vous positionner sur des occurrences et des requêtes longues-traînes.

– Obtenir des liens naturels : Un éditeur de site cherche toujours à proposer du contenu pertinent à ses lecteurs. En publiant des articles riches en information, vous donnez l’opportunité aux autres webmasters de faire des liens vers vos pages. Les sites d’autorité dans votre thématique n’hésiteront pas non plus à faire des liens vers des pages contenant de l’information à forte valeur ajoutée.

– Acquisition-Activation-Revenu-Rétention-Recommandation (AARRR) : Un contenu de haute facture vous permettra d’acquérir du trafic, de l’engager, de la convertir en revenu, de l’inciter à revenir et à partager votre site. Un internaute sera plus enclin à parcourir votre site, acheter vos produits, s’abonner à votre newsletter et recommander vos pages s’il y trouve un maximum d’informations pertinentes.

Les bonnes techniques pour rédiger et créer du contenu de qualité

Pour créer du contenu qui va être lu et partagé, il faut réfléchir au besoin de son audience. Pour cela, vous pouvez scruter les forums de votre thématique, vous inspirer des commentaires et mails que vous recevez ou utilisez des logiciels pour trouvez les expressions longues-traînes avec vos mots-clés à base de “comment”, “pourquoi”, etc.

Le site https://answerthepublic.com/ est parfait pour cela. Une fois que vous avez trouvé le sujet et les mots-clés à travailler, vous pouvez créer votre contenu.

N’hésitez pas à l’enrichir en média avec des graphiques, des images, des vidéos. Présentez l’information de manière concise, utilisez des synonymes et des mots avec une proximité sémantique. 

Surtout, vérifiez vos informations et ajoutez des liens pour diriger vos lecteurs vers pages plus détaillées qu’elles soient sur votre site ou non.

Pour le nombre de mots, on conseille un minimum de 500 mots. Cela peut être moins ou plus. Analysez la concurrence et adaptez-vous en fonction. Le plus important, c’est que votre lecteur y trouve de l’intérêt. Des articles trop courts n’apporteront pas toutes les réponses mais des articles trop longs (comme cet article que vous êtes entrain de lire…j’espère que vous êtes toujours là) peuvent décourager votre audience. Il faut trouver le juste-milieu mais gardez en tête qu’un article long est plus susceptible de fournir un maximum d’informations et peut se positionner sur plusieurs dizaines voire parfois plusieurs centaines de mots-clés.

Mais encore une fois, il n’y a pas de vérité absolue.

Diffuser son contenu 

Après tous ces efforts, il va falloir en remettre une couche. C’est bon votre article est posté ! Vous l’avez relu, corriger les fautes. Vous avez même fait preuve d’excès de zèle en ajoutant des title 3 et title 4 ici et là. Vos images sont sourcées et/ou proviennent de banque d’images libre de droit. Tout est parfait…Mais, vous n’avez aucun lecteur et vous recevez encore moins de liens. C’est parfaitement normal. Du contenu produit, il y en a tous les jours, le net n’en manque pas.

Pour tirer votre épingle du jeu,  il va falloir faire un travail de promotion. 

1/ Partagez votre contenu sur les réseaux sociaux

2/ Partagez et diffusez votre contenu sur les forums

3/ Contactez d’autres sites et présentez votre article en espérant qu’ils partagent l’article sur les réseaux et vous fassent un backlink.

4/ Patience. Laissez le temps à votre page de se positionner, aux internautes de vous lire et aux webmasters de vous faire des liens. Si votre contenu est de qualité, il n’y a pas de raison. 🙂 

En conclusion : Un bon netlinking demande du temps

Cet article touche à sa fin. Nous avons pu voir comment créer des liens rapidement et comment créer des liens sur le long-terme. L’article n’aborde pas volontairement des techniques black hat mais efficaces comme les Expirés ou les réseaux de site. Ils feront l’objet d’un autre article. 

Le SEO est volatile par essence. Les facteurs de positionnement varient en fonction des désirs des moteurs de recherche. Des mises à jours peuvent faire chuter le trafic d’un site dont le netliking reposait sur des méthodes désapprouvées et borderline. Pour être serein, il faut investir son temps et ses ressources dans l’acquisition de liens propres et dans du contenu de bonne qualité. Ce n’est pas tout le temps une partie de plaisir mais les résultats seront-là et pourront perdurer !

Générer du trafic pour son site !

Un guide d'une vingtaine de pages pour apprendre à générer du trafic vers son site internet !

Inscription reçue, à bientôt ! : )

Reçois le guide gratuit pour générer du trafic !

 

Un guide gratuit d'une vingtaine de pages qui présente une multitude de techniques pour générer du trafic !

Bien reçu, vous êtes inscrit(e) !

Share This