Quelle formation pour devenir rédacteur web 

Comment se former pour devenir un rédacteur web qualifié et magnifier le contenu de vos clients

Le contenu est roi sur internet, parait-il. C’est vrai mais tous les formats de contenu ne sont pas égaux pour autant. A vrai dire, il y en a un qui trône au-dessus des autres : le texte. On dit même que les moteurs de recherche sont des “obsédés textuels”. Ne sachant pas lire les images ou les vidéos (ça changera sans doute avec le temps), les moteurs de recherche comme Google dévorent tout le texte qu’ils peuvent trouver sur un page. Ce texte-là, ils vont chercher à le comprendre pour pouvoir le resservir si besoin.

C’est ce qu’il se passe quand un internaute tape une requête sur un moteur de recherche. Il demande a besoin d’informations à propos d’un sujet. Le moteur de recherche va ensuite proposer une liste de résultats qui devrait satisfaire l’utilisateur. Chaque webmaster désire voir son site apparaître dans les résultats pour telle ou telle expression.

Les moteurs de recherche comme Google, Yahoo et Bing proposent des pages contenant les informations désirées par l’internaute. Le texte est donc un élément central et essentiel pour tout propriétaire de site ! L’enjeu de la rédaction web en fait une compétence essentielle et recherchée.

En plus des bénéfices en termes de référencement, la rédacteur web a pour mission de rédiger du contenu qui plait au lecteur. Inutile d’avoir un blog avec plusieurs centaines d’articles si derrière l’engagement ne suit pas. Une stratégie de contenu vise à promouvoir une image de marque, des produits et cherche donc l’interaction avec l’internaute. Ambassadeur de votre savoir-faire et outil de prospection (le contenu travaille tous les jours 24h/24h), le contenu textuel est la meilleure arme dont dispose un webmaster pour rentabiliser son activité sur internet.

Les entreprises l’ont bien compris et ont désormais parfaite intégrer la rédaction web dans leur stratégie digitale. Concrètement, une société peut faire appel à deux types de rédacteurs : Le rédacteur in-house et un rédacteur freelance.

Le rédacteur web freelance 

Il y a mettons deux grandes catégories de rédacteurs web : Ceux qui travaillent en agence et ceux qui travaillent en freelance. Le métier est globalement identique à la différence près que le freelance doit effectuer un travail de prospection et optimiser son portfolio pour trouver des contrats.

Un rédacteur web freelance travaille pour différents clients en fonction des prestations. Il possède généralement le statut d’auto-entrepreneur. Le métier a l’avantage d’offrir un cadre stimulant. En effet, le rédacteur web freelance travaille sur différents projets pour des entreprises de taille variable et de différents secteurs. C’est donc un métier qui se renouvelle au quotidien :

Les conseils pour devenir un rédacteur web en freelance :

#1 Créer son propre blog

Gérer son propre blog est sans doute la première chose à faire pour toute personne qui désire se lancer dans la rédaction web. Cela permet de montrer à vos prospects que vous maîtrisez la rédaction ainsi que l’environnement numérique. Le blog peut avoir n’importe quelle thématique, du moment que vous avez la motivation pour y passer du temps.

C’est aussi un formidable outil de prospection. Vous allez pouvoir acquérir du trafic grâce à votre contenu et donc des clients potentiels. N’hésitez pas non plus à promouvoir vos services de rédaction sur une partie de votre site (une catégorie “services” par exemple).

#2 Expérimenter et travailler

Pour faire la différence auprès de vos clients, vos rédactions se doivent d’être irréprochables mais pas seulement. Si un client fait appel à vous, il s’attend à une rédaction originale et de qualité.

Pour y parvenir, il va falloir bien entendu vous entraîner mais aussi expérimenter diverses méthodes ; pouvez-vous optimiser votre travail de recherche, votre écriture ? Comment allez-vous implémenter les critères SEO dans votre rédaction ? Allez-vous suggérer des idées à votre client ou au contraire vous tenir uniquement à ces consignes ? Une façon particulière de travailler la sémantique d’une thématique ? Quels sont les outils que vous allez utilisez pour accomplir votre tâche ?

#3 Construire son réseau professionnel

A la différence d’un rédacteur qui travaille en agence, vous devez aussi vous occuper de la partie acquisition client. Pour cela, il y a bien entendu votre site internet mais aussi les réseaux sociaux et en particulier les réseaux professionnels comme Linkedin ou viadeo.

A ne pas négliger non plus, les plateformes de freelance comme upwork ou coworkees. Ces plateformes permettent de créer un compte pour proposer ses services dans plusieurs domaines comme le SEO ou le rédaction web.

Les forums d’entrepreneurs peuvent aussi à acquérir de nouveaux ou tout du moins faire connaitre ses services.

Formation : les aspects qu’un rédacteur web doit maîtriser

Une rédaction efficace, c’est une rédaction au service de l’entreprise. Un rédacteur web doit créer du contenu qui attire, qui donne envie de revenir et qui favorise l’image de marque. Une entreprise qui propose un contenu de très haute qualité aura davantage de facilité à convaincre les internautes.

#1 Les mots-clés d’un point de vue SEO

Pour se positionner sur les moteurs de recherche, une page doit être optimisée pour certains mots-clés ou expressions. Tous les mots-clés, comme vous le savez, ne se valent pas. Certains sont plus faciles d’accès quand d’autres sont quasiment impossibles. Un bon rédacteur web doit prendre en compte cet aspect : Un texte efficace ne peut l’être que s’il est lu.

Cela ne veut pas dire qu’il faut bourrer son texte avec du keyword (keyword stuffing). Le but étant que cela reste agréable pour le lecteur tout en étant bien compris par les moteurs de recherche. Utilisez des synonymes, enrichissez vos textes avec différentes tournures et questions que pourraient se poser vos lecteurs.

#2 Les internautes ont seulement besoin d’information

Du point de vue d’un auteur, un texte, c’est bien plus que quelques lignes mises bout à bout. Un rédacteur a passé du temps à faire sa recherche, à trouver la tournure de phrase la plus adaptée, à se relire, à parfaire sa syntaxe et sa mise en page. Pour l’internaute, ce n’est pas le cas. Pour lui, le texte que vous avez rédigé n’est pas fondamentalement différent de la centaine d’autres qui existe sur le même sujet.

Quand vous rédigez quelque chose, pensez à toujours saisir le besoin de l’internaute. Satisfait, il n’hésitera pas à parcourir votre page. Dans le cas contraire, il ira voir ailleurs sans même se retourner.

C’est peut-être moins vrai dans le cadre d’un blog où le bloggeur a noué une relation particulière avec ses internautes. Mais dans les autres cas de figure, un lecteur clique sur votre site pour trouver des réponses et non pour vous laisser son mail. 🙂

#3 Une mise en page claire et confortable

On ne lit pas un livre de la même manière qu’une page web. Quand on lit un livre, on met en place un environnement favorable…Quand on lit une page web, on est pas toujours dans un environnement silencieux ou propice à la concentration. Votre mise en page se doit d’être la plus limpide possible…Un internaute quitte l’écran à cause de son enfant qui s’est fait mal, pas grave ! Il retrouvera facilement le fil de sa lecture grâce à votre mise en page.

Conseil : Prenez une police assez grande et aéré vos paragraphes.

#4 Comprendre la manière dont l’internaute parcourt votre site

En réalité, un internaute lit très rarement un article mot par mot. Il a tendance à simplement scanner la page à la recherche du paragraphe qui répondre à sa question. Faites donc en sorte que vos titres résument correctement les paragraphes !

Si l’internaute ne devine pas qu’il va trouver ce dont il a besoin après son premier scan, il s’en ira le plus simplement du monde.

#5 Promouvoir son contenu !

Ce serait dommage qu’après tous ces efforts, personne ne lise vos textes. Pour parer à cette éventualité, vous faire la promotion de votre contenu en le partageant sur les réseaux sociaux, en le mentionnant sur des forums, en envoyant des mails à d’autres webmasters qui pourraient être  intéressés par le sujet etc.

Le métier de rédacteur web au quotidien

Une entreprise décide d’optimiser sa stratégie de contenu. Elle a un besoin précis et décide de faire appel à un professionnel de la rédaction. Elle communique au rédacteur web les grandes lignes : le sujet de l’article, les informations qui doivent y figurer, le nombre de mots etc. 

Le rédacteur web établir ensuite un devis sur la base des infos fournies. Si le devis est accepté par le client, la rédaction peut commencer.

A partir de là, c’est au rédacteur d’effectuer la tâche. Dans un premier temps, il faut effectuer un travail de recherche. Un rédacteur web est amené à travailler sur différentes thématiques. Il n’a pas toujours les connaissances nécessaires à l’élaboration d’un article de qualité sur un sujet donné. Ce travail de recherche est donc nécessaire dans la plupart des cas.

A noter qu’un rédacteur est libre de se spécialiser dans une thématique…Dans ce cas-là, le travail de recherche est forcément moins conséquent. Une fois les informations rassemblées, les sources vérifiées, le rédacteur peut entamer la rédaction de l’article. Chaque professionnel travaille à sa manière. Certains privilégient une rédaction minutieuse et chronophage et d’autres préfèrent bourriner et relire ensuite.

La productivité dépend-là encore de chaque profile : des rédacteurs peuvent écrire des textes qualitatifs de 1000 mots en moins d’une heure quand d’autres en prendront 2. Loin d’être formaté, le métier de rédacteur web laisse une certaine liberté dans son approche.

Généralement, un article de 1000 mots peut demander entre une demi-journée et une journée de travail. Il y a la phase d’écriture, de relecture, de correction mais aussi la phase de recherche qui demande du temps. A ne surtout pas sous-estimer puisque la qualité d’un article repose en partie sur les sources utilisées et les informations délivrées.

Une fois le travail terminé, le rédacteur fournit la copie au client. Si ce dernier satisfait, il règle le prestataire (avec un peu de retard parfois). Si le texte ne lui plait pas, il demande une révision généralement prévue par le devis. Un rédacteur web doit faire très attention à ce point pour éviter de crouler sous les demandes de révision…

C’est très difficile d’être exhaustif le métier de rédacteur web parce que les besoins des clients et les compétences des rédacteurs peuvent être uniques.

Certains rédacteurs web peuvent faire de la stratégie de contenu : c’est-à-dire élaborer avec le client une stratégie reposant à la fois sur le SEO et le SMO (Social Media Optimization). D’autres peuvent apporter une expertise en terme d’optimisation on-page impliquant un maillage interne optimisé et des balises aux petits oignons.

A l’inverse, des entreprises peuvent faire appel à des rédacteurs pour des textes basiques comme les description de produit et prendre en charge l’optimisation. Les compétences requises pour le rédacteur sont donc moindres dans cette situation.

Rédacteur web : Quel tarif appliquer ? A quel salaire prétendre ?

Rédacteur freelance 

C’est un sujet forcément important pour toute personne qui souhaite se lancer dans la rédaction web. Une chose à savoir, le métier subit une concurrence féroce et pas toujours très loyale de la part des pays en développement. Un rédacteur basé à Madagascar peut facturer parfois jusqu’à 15 fois moins cher qu’un rédacteur freelance en France.

Une situation qu’il est difficile de trancher : Certes, cela complique la tâche des auteurs français qui souhaitent vivre de leur activité mais dans le même temps, cela permet à de jeunes entreprises d’obtenir du contenu. Est-ce qu’une startup peut débourser 3’000 euros pour une dizaine d’articles ? Pas toujours…Cela dit, les entreprises avec un certain niveau d’exigence recherchent en priorité des rédacteurs français.

En tant que freelance, vous êtes soumis à des charges, à des frais, et aussi à une incertitude qu’il faut savoir prendre en compte. C’est pour ça qu’il ne faut chercher à brader votre savoir-faire !

Comprendre la tarification d’une rédaction web :

Il existe grosso-modo deux méthodes de facturation : La facturation au feuillet et la facturation horaire

  • Un feuillet comprend 1500 signes soit à peu près 250 mots et se facture entre 50 et 150 euros. Pour un article 500 mots, comptez donc un tarif compris entre 100 et 300 euros
  • Le taux horaire d’un rédacteur web se chiffre entre 30 et 60 euros, soit un forfait journalier qui oscille entre 300 et 500 euros.

Le prix est à adapter en fonction du contrat : Est-ce que le texte va être utilisé dans une campagne web, le sujet nécessite-il beaucoup de recherche, l’expertise, etc.

Rédacteur In-House

Un rédacteur web qui travaille en agence ou entreprise se voit quant  à lui verser un salaire fixe tous les mois. Un rédacteur web débutant peut prétendre à un salaire brut de 1500 euros/mois. Avec l’expérience, le salaire grimpe mais c’est surtout les perspectives professionnelles qui sont intéressantes. Un poste de stratégiste de contenu ou rédacteur éditorial apportent une satisfaction salariale supplémentaire.

En conclusion : le rédacteur web est un rouage essentiel du numérique

Essentiel au web, le contenu textuel a encore de très beaux jours devant lui. Pour satisfaire les moteurs de recherche, les entreprises ont besoin de texte de qualité. Les rédacteurs web jouent donc un rôle central dans le déploiement d’une stratégie de contenu. Au cœur des enjeux, la rédaction web ne s’improvise pas et nécessite une formation rigoureuse et un entraînement constant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here