[et_pb_section fb_built=”1″ custom_padding=”1px|0px|54px|0px” admin_label=”section”][et_pb_row admin_label=”row”][et_pb_column type=”4_4″ parallax=”off” parallax_method=”on”][et_pb_text admin_label=”Text”]

Quelle formation pour devenir Community Manager ?

La formation pour devenir un community manager et apprendre à gérer les réseaux sociaux.

 Le web est à l’origine d’un gigantesque bouleversement dans le monde dans l’entreprise. L’environnement digital permet à de petits acteurs et de jeunes entreprises de cibler des audiences toujours plus grandes.

 L’objectif est le suivant : Gérer l’image de marque de l’entreprise et agrandir/stimuler la communauté. La tâche peut s’avérer difficile. Gérer l’image de l’entreprise dans un environnement numérique où des centaines voire des milliers d’utilisateurs peuvent échanger, donner leur avis, se féliciter ou se plaindre se révèle parfois très délicat.

Le deuxième point, tout aussi essentiel, est la relation qu’une entreprise peut désormais établir avec ses consommateurs. Loin de-là de la communication vue et revue employée dans les médias traditionnels, les réseaux sociaux permettent une approche plus créative, plus ludique et plus humaine. Le métier de Community Manager est donc bien plus complexe qu’au premier abord.

On a souvent cette idée que le CM passe sa journée à tweeter et s’amuser alors que son métier comprend de grande responsabilité qui touche à la fois à la communication et au marketing.

On attend de lui qu’il bâtisse une audience engagée à qui l’entreprise, en dernière instance, peut vendre ses produits ou ses services. C’est aussi à lui qu’incombe la responsabilité de définir et de mettre en place la stratégie de communication numérique, ce qui suppose une collaboration avec les services commerciaux et publicitaires.

Véritable touche à tout, le community manager est à la fois un stratège et un exécutant de la croissance digitale de la marque pour laquelle il travaille. Le community management est un métier récent en constante évolution. Désormais, on attend du CM qu’il rédige correctement et qu’il sache utiliser différents logiciels de montage photo et vidéo afin de produire un contenu toujours plus qualitatif.

Les réseaux sociaux évoluent au fil du temps et proposent toujours de plus formes de contenu : texte, vidéo, photo, audio, le community manager se doit d’être capable de créer et produire en fonction des possibilités.

Dans cet article, nous allons voir quels sont les enjeux du métier et quelles sont les conditions que doivent remplir les Community Manager pour être un gestionnaire de communauté à succès !

1. Le community manager connait parfaitement son produit et son entreprise

Les gestionnaires communautaires efficaces ne sont pas seulement des experts de l’entreprise ou du produit qu’ils représentent, mais aussi des passionnés. 

Les meilleurs community manager sont des super-utilisateurs de leurs produits et peuvent comprendre la passion de la base d’utilisateurs. Que les critiques soit négatives ou positives, le CM comprend parfaitement les enjeux de la situation.

Il ne faut pas hésiter à faire des recherches approfondies sur l’entreprise, ses produits ainsi que ses réseaux sociaux.

Connaître parfaitement son histoire et sa culture vous permettra d’ajuster votre communication en suivant les règles et les codes de la marque pour laquelle vous travaillez.

Connaître parfaitement le ou les produits vendus par l’entreprise vous donnera la possibilité de communiqué dessus et de savoir comment interagir avec vos utilisateurs ; cela vous permettra aussi de dresser un portrait de votre audience.

Est-ce que c’est une clientèle plutôt jeune, plutôt connectée ? Des étudiants avec peu de pouvoir d’achats ou au contraire des salariés ? etc.

Enfin, il est impératif d’analyser en profondeur l’environnement digital de l’entreprise. Quels sont les réseaux sociaux qu’elle utilise, y a-t-il beaucoup de concurrents ?

Si oui, quelles sont leur stratégie ? Peut-on imaginer démarrer un nouveau réseau social avec un contenu spécifique (comme les photos et les vidéos pour Instagram).

En résumé, pour devenir community manager il faut tout savoir sur l’entreprise et ses produits !

2. Une empathie pour les clients et la communauté

C’est un aspect propre aux réseaux sociaux. Avec ce nouveau média, on s’attend à ce qu’une entreprise ait une communication plus sympathique, plus humaine avec ses utilisateurs.

Il faut bien sûr défendre les intérêts de sa marque mais le CM doit savoir se placer du coté des clients ; comprendre leurs problèmes et leurs envies pour apporter une réponse adéquate aux interrogations.

De manière générale, le rôle du community manager est de mettre en place une relation que l’on pourrait qualifier d’amicale.

Cette volonté doit transpirer dans chacune de ses interventions. Surtout, le CM se doit d’être exemplaire. Ne jamais se montrer désagréable sur un réseau social où les publications peuvent être visualisées par des milliers de personnes. (Attention au bad buzz)

3. Un community management efficace repose sur une bonne communication

La communication est véritable au coeur du métier. Un community manager pour être à l’aise et efficace se doit d’avoir une belle plume mais aussi une bonne connaissance des codes de son environnement.

C’est un travail de publicitaire qu’il exerce au quotidien : Donner envie aux gens d’en savoir plus sur l’entreprise, donner envie aux gens d’acheter les produits.

La dimension marketing ne doit pas être sous-estimée et il convient parfaitement de se former au préalable.

C’est un métier qui nécessite plusieurs domaines de compétence.

4. Le blog : une arme fatale pour le community manager

Une fois que vous aurez emmagasiné de nombreuses  connaissances, il sera temps de passer à la pratique. Avant d’être embauché, vous devez faire vos preuves pour pouvoir prétendre aux postes les plus intéressants.

Commencez donc par gérer un blog. La thématique peut être celle de votre choix mais bloguez sur le community management est sans doute une bonne idée ! C’est l’occasion pour vous de faire l’étalage de vos compétences auprès de vos futurs-employeurs.

En termes de contenu pour votre site, vous pouvez imaginer une revue de presse ou des articles informatifs.

Proposer du contenu à forte valeur ajoutée, cela ne pourra que vous crédibiliser et parfaire votre réputation.

L’environnement du Community Manager : les réseaux sociaux 

Nous allons voir rapidement les réseaux sociaux les plus importants que chaque gestionnaire de communauté se doit de maîtriser.

Facebook

 

Il s’agit du plus grand réseau de médias sociaux sur Internet, tant en termes de nombre total d’utilisateurs que de reconnaissance de noms.

Fondée le 4 février 2004, Facebook a réussi en 12 ans à accumuler plus de 1,59 milliard d’utilisateurs actifs mensuels, ce qui en fait automatiquement l’un des meilleurs médias pour mettre en relation les gens du monde entier avec votre entreprise.

On estime que plus d’un million de petites et moyennes entreprises utilisent la plateforme pour faire de la publicité.

Twitter

 

Vous pensez peut-être que limiter vos messages à 140 caractères n’est pas une façon de faire de la publicité pour votre entreprise, mais vous serez choqué d’apprendre que cette plateforme de médias sociaux compte plus de 320 millions d’utilisateurs mensuels actifs qui utilisent la limite de 140 caractères pour transmettre de l’information.

Les entreprises peuvent utiliser Twitter pour interagir avec des clients potentiels, répondre à des questions, publier les dernières nouvelles et en même temps utiliser les publicités ciblées avec des publics spécifiques.

Twitter a été fondé le 21 mars 2006 et a son siège social à San Francisco, Californie.

LinkedIn

 

Fondée le 14 décembre 2002 et lancée le 5 mai 2003, LinkedIn est le site de médias sociaux le plus populaire pour les réseaux professionnels.

Le site est disponible en 24 langues et compte plus de 400 millions d’utilisateurs enregistrés.

LinkedIn est idéal pour les personnes qui cherchent à entrer en contact avec des gens d’industries similaires, à créer des réseaux avec des professionnels locaux et à afficher des informations et des statistiques sur les entreprises.

Google+

 

Bien qu’il ne s’agisse pas de Twitter, Facebook ou LinkedIn, Google+ a sa place parmi les sites de médias sociaux populaires.

Sa seule valeur SEO en fait un outil indispensable pour toute petite entreprise.

Lancé le 15 décembre 2011, Google+ a rejoint les grandes ligues avec 418 millions d’utilisateurs actifs en décembre 2015.

YouTube

 

YouTube – le plus grand et le plus populaire des sites de médias sociaux à base de vidéos – a été fondé le 14 février 2005 par trois anciens employés de PayPal.

Il a ensuite été acheté par Google en novembre 2006 pour 1,65 milliard de dollars. YouTube a plus d’un milliard de visiteurs par mois et est le deuxième moteur de recherche le plus populaire derrière Google.

Pinterest

 

Lancé en mars 2010, Pinterest est un nouveau venu dans le domaine des médias sociaux. Cette plateforme est constituée de tableaux d’affichage numériques où les entreprises peuvent afficher leur contenu.

Pinterest a annoncé en septembre 2015 qu’elle avait acquis 100 millions d’utilisateurs.

Les petites entreprises dont le public cible est principalement composé de femmes devraient certainement investir dans Pinterest car plus de la moitié de ses visiteurs sont des femmes.

Instagram

 

Comme Pinterest, Instagram est une plateforme visuelle de médias sociaux.

Le site, lancé le 6 octobre 2010, compte plus de 400 millions d’utilisateurs actifs et est la propriété de Facebook.

Beaucoup de ses utilisateurs l’utilisent pour afficher des informations sur les voyages, la mode, la nourriture, l’art et des sujets similaires.

La plate-forme se distingue également par ses filtres uniques ainsi que des fonctions de montage vidéo et photo. Près de 95 % des utilisateurs d’Instagram utilisent également Facebook.

Tumblr

 

Tumblr est l’une des plateformes de réseautage social les plus difficiles à utiliser, mais c’est aussi l’un des sites les plus intéressants.

La plate-forme permet plusieurs formats de messages différents, y compris les messages de citation, les messages de chat, les messages vidéo et photo ainsi que les messages audio, de sorte que vous n’êtes jamais limité dans le type de contenu que vous pouvez partager.

Comme Twitter, le reblogging, qui est plus comme le retweeting, est rapide et facile.

Le site de réseautage social a été fondé par David Karp en février 2007 et héberge actuellement plusieurs centaines de  millions de blogs.

Snapchat

 

Snapchat est un logiciel d’application de messagerie d’images créé par Reggie Brown, Evan Spiegel et Bobby Murphy lorsqu’ils étaient étudiants à l’Université de Stanford.

L’application a été officiellement lancé en Septembre 2011, et dans un court laps de temps, ils ont grandi immensément en enregistrant une moyenne de 100 millions d’utilisateurs actifs quotidiens en mai 2015.

Plus de 18 % des utilisateurs de médias sociaux utilisent Snapchat.

WhatsApp

 

WhatsApp Messenger est un client de messagerie instantanée multiplateforme pour smartphones, PC et tablettes. L’application s’appuie sur Internet pour envoyer des images, des textes, des documents, des messages audio et vidéo à d’autres utilisateurs qui ont l’application installée sur leurs appareils.

Lancé en janvier 2010, WhatsApp Inc. a été acquis par Facebook le 19 février 2004 pour environ 19,3 milliards de dollars.

Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes utilisent ce service pour communiquer avec leurs amis, leurs proches et même leurs clients.

[/et_pb_text][et_pb_text admin_label=”Texte”]

Le salaire d’un community manager

Comme dans tous les domaines, le salaire va dépendre de la taille et du secteur de l’entrerprise ainsi que de l’expertise. On peut cependant établir le salaire moyen du community manager grâce à différentes études réalisées. 

Voici un tableau indicatif (source: blogdumoderateur) : 

  1. Grande entreprise : 34 170 euros
  2. Entreprise de taille intermédiaire : 30 625 euros
  3. PME (petites et moyennes entreprises) : 26 640 euros
  4. Agence globale : 27 300 euros
  5. Agence digitale : 26 850 euros
  6. Institution publique : 24 870 euros
  7. TPE (très petites entreprises) : 20 230 euros

 

Ce sont des chiffres indicatifs qui ne prennent pas en compte toute la réalité du métier de community manager. Il existe en effet plusieurs catégories.

– Le CM salarié : Il travaille pour une entreprise en interne. Son salaire est à priori fixe (se reporter au tableau ci-dessus).

– Le CM freelance : Il travaille en tant que freelance pour plusieurs entreprises. Il facture des journées de travail. A peu près 250 euros pour 10 journées de travail dans le mois pour une entreprise. Le revenu dépend donc essentiellement du porte-feuille de clients.

– Le CM de circonstance : Le CM de circonstance désigne tous les entrepreneurs qui s’occupent eux-même de leur community management. Forcément, dans ce cas de figure, il est difficile d’avancer certains chiffres. Si votre produit est bon et que vous ciblez correctement votre audience, le potentiel est énorme.

 

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here