Comment peut-on vivre de son blog ?

C’est une question que se pose beaucoup de bloggeurs. Peut-on vivre d’un blog et si oui comment ?

Forcément, c’est une question à laquelle il est difficile d’adresse une réponse absolue et exhaustive. Le blog est un espace dans lequel l’éditeur est libre de faire ce qu’il veut. Il peut vendre des produits, des services, faire de l’affiliation et bien d’autres choses.

Pour répondre simplement, oui, il est possible de vivre de son blog. La véritable question à se poser, c’est plutôt de savoir si c’est facile de vivre de son blog ?

La réponse est simple : Non. Vivre de son blog est possible mais demande un investissement personnel important. C’est du temps qu’il faut consacrer à son site, parfois aussi un peu d’argent. L’enjeu comme toujours, c’est d’avoir une audience conséquente mais surtout une audience qualifiée.

Bien entendu, la taille de l’audience nécessaire varie en fonction des thématiques et des méthodes de monétisation. Mais pour faire court : trafic = revenu…Et sans trafic, difficile de constituer un revenu.

Vivre de se blog, c’est un travail à temps plein

Il y a cette idée répandue, et aussi alimentée par l’industrie du coaching, que vivre de son blog, c’est passer ses journées au bord de la plage avec son laptop Apple…On écrit un petit article de 300 mots entre deux baignades et on répond à 2-3 mails tout en se faisant masser le dos par 2 mannequins.

Sauf que…Ce n’est pas le cas. Gérer un site internet ou un blog demande énormément de travail au quotidien. Rédiger du contenu de qualité, développer son networking, répondre aux mails, gérer ses réseaux sociaux sont des tâches quotidiennes et chronophages.

Et il faut aussi trouver le temps en parallèle pour développer et commercialiser ses produits ou ses services. Contrairement aux idées reçues, vivre de son blog ne veut pas dire s’affranchir du travail, c’est même tout le contraire.

Comme tous les entrepreneurs, un blogeur n’a pas forcément de salaire à la fin du mois et n’a aucune garantie quant à la réussite de son projet. En plus d’être difficile et long…vivre de son blog n’est pas donné à tout le monde.

Pour vivre de son blog : Il faut constituer une audience

Avoir une audience est une chose essentielle. Promouvoir ses produits fait sens uniquement si vous avez gens auxquels les proposer. Se constituer une audience est un peu l’objectif premier d’un blogueur. Il faut travailler sur différents leviers comme le référencement et les réseaux sociaux.

Les moteurs de recherche sont une excellente source de trafic pour votre blog. Chacune de vos pages peut se positionner sur une multitude de mots-clés et ainsi capter du trafic ciblé. Les moteurs de recherche utilisent un ensemble de critères pour établir leur classement dans les pages de résultats.

Pour constituer une audience importante et qualifiée, un blogueur doit apprendre à tirer profit du référencement.

En réalisant son site avec le plus grand soin, un webmaster peut voir chacune de ses pages se positionner sur différents mots-clés.

Alors oui, ce n’est malheureusement pas toujours le mot-clé principal en raison de la concurrence mais chaque page peut se positionner sur une requête alternative, ce qui est déjà une bonne chose.

A l’heure actuelle, le référencement semble repose essentiellement sur les backlinks et le contenu.

On peut grossièrement récapituler le référencement en deux étapes :

– Le On-page : C’est toute l’optimisation qui est faite sur les pages du site. Optimiser le contenu, mais aussi la vitesse de chargement, sécuriser son site avec le SSL, etc.

Pour créer du contenu SEO-friendly, il faut des articles riches en information qui répondent au besoin des utilisateurs. En priorité, le contenu doit être rédigé avec l’objectif de plaire aux visiteurs et non aux moteurs de recherche.

C’est seulement dans un second temps que l’on optimise sa page de contenu pour se faire bien voir des moteurs de recherche. Les facteurs d’optimisation on-page comprennent notamment l’ajout des balises, l’optimisation des images, ainsi que la richesse sémantique et le champ lexical.

– Le Off-page : L’Off-page décrit la stratégie de netlinking que met en place un webmaster. L’objectif ici est de créer un maximum de liens de qualité qui pointent vers les différentes pages de son site. Les backlinks, ou liens externes, indiquent à Google que la page linkée est une page d’autorité.

Par exemple, un site touristique qui fait un lien vers un restaurant depuis une page intitulée “Les meilleurs restaurants de Paris” indique en quelque sorte à Google que le site de restaurant est une “référence” dans cette thématique.

En se basant sur ces infos, les moteurs de recherche vont mieux positionner le site en question sur cette requête. Dans les faits, c’est bien entendu plus compliqué : il faut prendre en compte, la thématique du site émetteur mais aussi le sujet précis de la page émettrice. L’ancre, c’est-à-dire le texte cliquable se révèle être elle-aussi cruciale.

De manière générale, un netliking efficace repose sur la qualité : Plus les sites qui vous font des liens de qualité, plus votre site verra classement s’améliorer.

Comment obtenir des liens de qualité ? Proposer un contenu qui donne envie aux autres webmasters de faire des liens vers votre site. Un webmaster soucieux de son audience souhaite proposer des articles informatifs à ses visiteurs…

Si vos articles ne le sont pas, il y a peu de chance que les autres propriétaires fassent des liens spontanément vers votre contenu.

Les réseaux sociaux sont aussi une formidable source de trafic pour votre site. Grâce à Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, vous avez le pouvoir de vous adresser à millions d’utilisateurs. Vous ne devez pas hésiter une seconde !

Seul problème, la gestion des réseaux sociaux peut être très gourmande en temps. De la bouche de n’importe quel webmaster, la régularité est sans doute le point critique : Si vous n’êtes pas régulé sur les réseaux, vous ne tirez probablement aucun bénéfice de ces plateformes à long-terme.

Heureusement, il existe des plugins et des applications pour automatiser certaines tâches et ainsi gagner du temps. On peut citer notamment Buffer qui possède une version gratuite (1 compte par réseau social) ou encore le site IFTTT qui permet d’automatiser les interaction entre les différents réseaux.

Par exemple, si vous postez une vidéo sur youtube, celle-ci sera automatiquement partagée sur Facebook ou Twitter. D’autres plateformes peuvent être incluses comme Weebly ou Tumblr.

Certains de vos contenus, une fois partagés, auront peut-être la chance de devenir “viraux” dans votre thématique. Les réseaux sociaux peuvent être une source de trafic comme une opportunité de créer et renforcer une image de marque…Mais l’investissement en temps et en efforts n’est pas négligeable.

Inutile donc de se jeter à corps perdu sans stratégie : Planifiez votre contenu, sélectionnez les meilleurs réseaux sociaux pour votre thématique et tâchez d’être régulier !

Monétiser son trafic pour vivre de son blog

Les mois passent…Et vous commencez petit à petit à générer une audience. Vos posts sont partagés sur les réseaux, vous recevez des commentaires et des emails, des visiteurs s’inscrivent à votre newsletter. Vous pouvez commencer sérieusement à réfléchir à des méthodes de monétisation.

La réalité, c’est qu’il n’y a pas de formule toute faite…Votre expertise et votre thématique définissent en grande partie la manière dont vous pouvez gagner de l’argent avec votre blog. Vous pouvez tout à fait vivre de votre site internet mais pas forcément grâce à une seule source de revenus !

Les blogs, et c’est tout à leur honneur, permettent d’expérimenter différentes sources de revenus. Diversifier (et pas s’éparpiller) n’est jamais une mauvaise chose quand il s’agit de revenus.

Les bannières de publicités :

Pas forcément le meilleur moyen de gagner de l’argent avec son blog et encore moins pour en vivre. Vous placez des bannières publicités sur les pages de votre site. A chaque fois qu’un visiteur clique dessus, vous gagnez quelque chose.

C’est ce qu’on appelle le CPC. Il y a aussi le clic par action (CPA). Dans ce modèle, vous êtes rémunéré à chaque fois que le visiteur effectue une action sur le site de l’annonce, comme par exemple une inscription à la newsletter ou une ouverture de compte.

La rémunération de quelques centimes par clic en général, dépend fortement des régies publicitaires par lesquelles vous passez ainsi que de votre thématique. L’inconvénient principal de cette méthode est qu’elle nécessite beaucoup de trafic pour être vraiment intéressante.

L’affiliation :

Avec l’affiliation, vous touchez une commission à chaque fois qu’un internaute utilise votre lien pour acheter un produit (ou un service) sur le site de l’annonceur. Par exemple, vous rédigez une critique sur un jeu vidéo, vous placez votre lien. A chaque qu’un internaute achète ce jeu-vidéo en passant par votre lien, vous touchez une commission.

L’avantage de l’affiliation, c’est que cela vous permet de vendre n’importe quel produit et donc d’établir une source de revenus peu importe votre thématique.

Le programme d’affiliation le plus connu étant celui d’Amazon.

La vente de vos produits et de vos services :

C’est la méthode la plus évidente et sans doute la plus efficace. Une fois que vous avez développé votre audience, vous pouvez faire la promotion de vos produits ou de vos services. Les marges sont plus importantes et ça vous permet de renforcer votre image de marque.

Contrairement aux autres méthodes, ici vous contrôlez parfaitement le produit que vous vendez ainsi que le service après-vente. Vous avez donc une totale maîtrise sur la croissance de votre entreprise et sur le catalogue que vous souhaitez offrir. Vous n’avez de compte à rendre à personne si ce n’est vous. 

En conclusion, vivre de son blog est possible mais…

Cela demande énormément de travail. Vous allez devoir y consacrer plus mois, peut-être plusieurs années. L’important est de toujours garder votre objectif à l’esprit et de travailler dans cette direction. Durant certaines périodes, vous ne verrez aucun progrès.

Vous aurez l’impression de stagner avec un référencement qui n’avance, un trafic qui ne bouge pas…Restez motivé, les choses se débloqueront par la suite ! 😉

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here