Comment faire connaitre son blog 

Vous publiez au moins un article par semaine et vous partagez chacune de vos publications sur les réseaux sociaux. Pourtant, derrière, le trafic ne suit pas, pire il ne progresse pas.

C’est une situation connue de tous les blogueurs. La raison est très simple : La notoriété sur le web est exponentielle. Plus vous êtes connus, plus vous disposez de moyens pour vous faire connaître davantage.

Pensez-y : Si demain, le blogueur numéro un de votre thématique vous proposait un partenariat, accepteriez-vous ? Evidemment.

 

Si vous étiez un célèbre blogueur dans votre thématique, vous auriez :

  • De nombreux partages sur les réseaux sociaux
  • Des visiteurs qui commentent massivement vos articles
  • Des internautes qui parlent de vous sur les forums
  • D’autres blogueurs qui font des liens vers votre site
  • La possibilité de poster des articles invités sur d’autres

 

Et même pourquoi pas, une couverture médiatique.

 

Tous ces points énumérés ci-dessus rapportent du trafic et surtout du trafic qualifié. Le problème, c’est qu’au départ personne ne vous connait et donc personne ne peut partager vos contenus.

 

Plus votre notoriété grandira, plus les gens partageront vos articles et parleront de vous. L’enjeu, donc, c’est de lancer la machine pour commencer à drainer du trafic.

 

A travers cet article, nous allons voir différentes méthodes pour gagner en visibilité au fur-et-à-mesure et surtout de manière durable.

 

 

 

1/ Travailler son contenu

 

 

On ne le répète jamais assez mais le contenu est roi. Son retour sur investissement dépasse de loin la majorité des leviers.

 

Un contenu de qualité permet de convertir et de se référencer mais c’est surtout de la matière ! De la matière que les internautes pourront et voudront partager.

 

A l’inverse, si vos articles ne sont pas intéressants, vous ne pourrez jamais construire votre notoriété.

 

Pour acquérir un trafic et une notoriété sur le long-terme, la meilleure chose à faire est de produire un contenu qualitatif. Cela demande quelques ressources mais c’est le meilleur retour sur investissement possible !

 

Pour répondre aux attentes de vos lecteurs, il faut proposer un contenu qui les concerne et qui les interpelle.

 

Pour trouver de l’inspiration, vous pouvez utiliser les forums, les espaces commentaire, les réseaux sociaux ou encore les concurrents !

 

En réalisant une veille sur votre thématique, vous serez au courant des derniers sujets phares.

 

 

 

 

2/ Optimiser son référencement

 

Le référencement ou SEO est un excellent moyen pour se faire connaître de manière durable.

 

Une fois que les positions sont atteintes sur les expressions recherchées, le trafic organique va générer un trafic qualifié sur la durée. Littéralement, ce sont les moteurs de recherches qui vont travailler à votre place.

 

Seulement, dans un premier temps, il y a un certain boulot à effectuer. Travailler son référencement prend du temps et nécessite de l’expertise. Les principaux critères de référencement sont le netlinking et le contenu optimisé.

 

L’optimisation de contenu

 

Pour optimiser ses pages de texte, il faut incorporer des balises html et y placer des mots-clés. En plus de ça, il faut travailler ses textes pour les enrichir d’un point de vue lexical.

 

Ici, l’objectif est de montrer à Google que votre article traite dans son sujet en profondeur. Pour cela, il faut utiliser un maximum de synonymes, d’occurrences et aussi traiter les requêtes secondaires au sein du texte.

 

La longueur des articles est aussi importante. Idéalement, un texte devrait comprendre au moins 1500 mots. Les contenus les denses se positionnent généralement mieux sur les moteurs de recherche.

 

Il faut bien sûr ne pas en faire une règle absolue. Si vous pouvez proposer un article de qualité avec 500 mots seulement, inutile de rallonger.

 

Mais la plupart du temps, vous aurez la possibilité de rédiger des articles de plusieurs milliers de mots.

 

Il vaut mieux quelques articles de très bonne qualité plutôt qu’une multitude qui ne parvient pas à se positionner sur les moteurs de recherche.

 

On parle ici bien entendu de référencement et de référencement seulement.

 

Le netlinking

 

C’est peut-être le facteur le plus important. Le nombre de liens et leur qualité vont permettre à vos différentes pages de se positionner sur les moteurs.

 

C’est surtout la qualité qui prime. Il vaut mieux avoir peu de liens de très bonnes qualités que l’inverse.

 

Admettons que vous possédez un blog de voyage spécialisé sur la ville de Barcelone. Les meilleurs liens seraient des liens en provenance de sites de voyage avec une certaine autorité.

 

Dans les faits, c’est malheureusement assez difficile. Les sites en général font difficilement des liens de manière spontanée. Il faut passer généralement par de l’achat ou de l’échange.

 

Comment obtenir des liens ?

 

  • Le linkbaiting

 

Le linkbaiting désigne les stratégies qui visent à générer des liens à partir de contenu de qualité et/ou de contenu viral.

 

Par exemple, vous bloguez dans la thématique du sport.

 

Un article de 2000 mots avec le titre suivant « Pourquoi votre coach sportif vous ment » aurait beaucoup de chance de faire son petit effet sur les réseaux sociaux et internet.

 

Forcément, ce « buzz » va permettre de générer des liens depuis des sites thématiques.

 

Pour y parvenir, il faut soit créer un contenu d’une très bonne qualité, soit créer un contenu « polémique » sans compromettre sa crédibilité.

 

Pour optimiser votre campagne, vous pouvez contacter les influencers de votre thématique pour soumettre votre article.

 

  • Le Ninjalinking

 

Le ninjalinking désigne les stratégies de référencement où l’on crée soi-même ces backlinks. L’objectif ici est de « poser » de manière plus ou moins discrète des liens sur différents sites.

 

Les espaces commentaires des blogs, les forums, les webprofiles, les sites de portfolio, etc.

 

On fait souvent référence à cette technique comme une technique black hat.

 

  • L’échange de liens/l’achat de liens

 

Pour accélérer son acquisition de liens, on peut effectuer des échanges de liens ou des achats de liens. Ici, l’objectif est d’obtenir des liens qui vont pousser les pages de notre site internet.

 

C’est redoutablement efficace parce que vous avez un contrôle quasi-absolu sur le backlink : Vous pouvez choisir l’ancre ainsi que son environnement textuel.

 

Dans l’idéal, les échanges et les achats s’effectuent avec des sites de votre thématique !

 

3/ Utiliser les réseaux sociaux pour se faire connaître

 

Comme vous le savez sans doute, les réseaux sociaux comprennent une audience de plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs francophones.

 

Grâce aux réseaux sociaux, vous pouvez générer du trafic vers votre site web. Les réseaux sociaux ont deux objectifs :

 

  • Engager/fidéliser votre audience

 

C’est un problème récurrent chez les blogueurs. Il ne suffit pas de se constituer une audience.

 

Ce qui compte vraiment, c’est une audience qui engage et qui interagit : des commentaires, des likes, des partages. Une audience engagée est une audience fidèle !

 

Si votre newsletter n’est jamais lue ou si vos followers n’interagissent pas vos publications, ce n’est pas optimal.

 

Heureusement, les réseaux sociaux sont d’une grande aide pour y arriver.

 

En publiant du contenu régulièrement, vous habituerez vos lecteurs à votre présence et prendront l’habitude de visiter votre blog.

 

Sur la durée, ils apprendront à mieux vous connaître et finiront par interagir. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article Comment devenir community manager

 

  • Accroître son audience

 

 

 

Générer du trafic pour son site !

Un guide d'une vingtaine de pages pour apprendre à générer du trafic vers son site internet !

Inscription reçue, à bientôt ! : )

Reçois le guide gratuit pour générer du trafic !

 

Un guide gratuit d'une vingtaine de pages qui présente une multitude de techniques pour générer du trafic !

Bien reçu, vous êtes inscrit(e) !

Share This